Assurance habitation : renforcer la sécurité de son habitat

assurance-habitation

Il ne faut pas être alarmiste, mais prévoyant concernant son logement. C’est pourquoi, en tant que locataire, vous êtes dans l’obligation de souscrire une assurance habitation. Celle-ci vous protège en cas de sinistre chez vous.

Cependant, si certaines mesures sont obligatoires comme avoir une porte d’entrée aux normes requises par votre assureur, vous pouvez également prendre les devants en sécurisant vos fenêtres et en installant un système de vidéosurveillance qui vous préviendra en cas d’intrusion, de fumée, de risque d’intoxication au monoxyde de carbone ou encore d’un dégât des eaux. Explications…

Qu’est-ce qu’une assurance habitation ?


L’assurance habitation est obligatoire pour tous les locataires, y compris pour les logements meublés et les copropriétés. Elle vous permet d’être indemnisé par votre compagnie d’assurance en cas de sinistre dans votre logement, et protège votre patrimoine familial, comme expliqué ici.

Dans la plupart des cas, votre assureur vous proposera une assurance multirisques habitation (MRH). Celle-ci couvre principalement :

  • les dommages aux biens : en cas d’incendie, de dégât des eaux, de gel des canalisations, de catastrophe naturelle et tempête, de cambriolage et vandalisme, et de bris de glace.
  • la responsabilité civile de l’assuré : en cas dommages causés, par votre responsabilité, à vos voisins ou tiers personnes, comme un dégât des eaux ou un incendie.
  • la responsabilité civile « vie privée » : en cas de dommages ou sinistres causés à un tiers, comme des dommages corporels, matériels et immatériels consécutifs. Tous les membres du foyer sont couverts.

Pour souscrire une assurance habitation, comme l’indique le site de Papernest, vous devez contacter une société d’assurances, un agent général d’assurance, un courtier ou encore une banque.

Son coût varie en fonction de plusieurs critères comme le lieu de résidence, la valeur du logement et des biens assurés, la superficie du logement, votre statut (locataire ou propriétaire), le montant des franchises (plus le montant de la cotisation est bas et plus le montant des franchises est élevé) ou encore les taxes (taxe fiscale de 30 % et « taxe terrorisme » de 5,90 €).

Selon les équipes de Papernest, il est conseillé d’utiliser un comparateur d’assurance habitation en ligne afin de trouver le contrat qui s’adapte le plus à votre situation.

Par ailleurs, même si elle est fortement conseillée, le propriétaire occupant n’est pas dans l’obligation de souscrire une assurance habitation. Cependant, en cas de préjudices que lui et son bien pourraient causer, il devra alors prendre en charge l’indemnisation.

Comment sécuriser son habitat ?


Il y a des événements contre lesquels on ne peut rien faire, comme un dégâts des eaux ou une catastrophe naturelle. En revanche, il est tout à fait possible de se prémunir face à d’autres types de sinistres comme les cambriolages, les incendies et les dégâts des eaux.

Sécuriser vos portes


Lors de la souscription de votre assurance habitation, il se peut que votre assureur vous oblige à installer une porte d’entrée avec une fermeture à trois points par exemple. Les portes secondaires doivent être également conformes aux normes exigées par votre assurance.

Toutes les obligations sont détaillées dans les conditions générales de vente du contrat de l’assurance habitation.

Vérifiez bien et faîtes les modifications nécessaires. Les frais sont à la charge du propriétaire.

Sinon, si la porte et la serrure ne respectent pas les normes exigées par l’assureur, ce dernier peut refuser de rembourser, ou revoir à la baisse le montant de l’indemnisation.

Pour une sécurité optimale, renseignez-vous sur les portes d’entrée sécurisées, renforcées ou blindées.

Sécuriser vos fenêtres


Certains contrats d’assurance habitation imposent également que les fenêtres soient sécurisées contre les effractions. En général, il s’agit des appartements situés au rez-de-chaussée et des maisons. Dans ce cas, il existe des vitrages anti-effraction, des volets ou des grilles.

Installer un système de télésurveillance


Les contrats d’assurance habitation n’imposent pas d’installer une alarme dans votre logement. En revanche, si vous en avez une, son coût, lors de la souscription, sera moindre, entre 10 et 15% moins cher.

Ce dispositif n’est pas obligatoire, mais est fortement conseillé. Il permet de minimiser le risque de cambriolage.

Si vous le pouvez, préférez les systèmes de télésurveillance à une simple alarme. En effet, en plus de vous prévenir en cas d’intrusion, ces appareils disposent également de systèmes de détection de fumée, de risque d’intoxication au monoxyde de carbone ainsi que de dégât des eaux.

Retour haut de page