Découvrez nos conseils

Les symboles de la porte d’entrée

De nos jours, la porte d’entrée est considérée comme un objet de décoration à part entière, une menuiserie qui se doit d’être de plus en plus esthétique, performante et sécuritaire. Savez-vous que la porte d’entrée traduit des symboliques surprenantes en fonction des époques et des religions ? En voici quelques exemples :

Les connotations binaires de la porte d’entrée

Évidemment, la première chose à laquelle vous pensez au sujet de la porte d’entrée est la fonction de passage d’un lieu à un autre, son rôle de protection pour être en sécurité chez soi.

Si l’on réfléchit bien, on se rend compte que la porte d’entrée cristallise de nombreux antagonismes, qu’ils soient pragmatiques ou symboliques :

  • Entrer / sortir
  • Franchir un obstacle / reculer devant l’obstacle
  • Dépassement de soi / l’échec (rester devant la porte)
  • L’extérieur / l’intérieur
  • Référence à la clé (solution à un problème) / enfermement
  • La lumière / l’obscurité
  • La vie / la mort (référence au jugement dernier et l’entrée au royaume des morts)
  • Ce qui est révélé / ce qui est caché
  • Le bien / le mal (la limite à ne pas franchir)
  • Ce qui est sacré / ce qui est profané
 
 

 

La porte d’entrée peut également être associée à la notion de frontière.

Comme nous l’avons déjà évoqué, la porte d’entrée est une frontière physique : la séparation entre deux espaces. C’est aussi une frontière psychique pouvant symboliser des « caps » dans nos vies, tels que le passage de l’enfance à l’âge adulte par exemple (« entrer » dans l’âge adulte).

Les symboles mystiques de la porte d’entrée

Dans toutes les croyances, la porte a toujours eu une importance fondamentale. Que ce soit dans le christianisme, le judaïsme, l’islamisme et le boudhisme, les écrits sacrés font tous référence à la porte d’entrée en tant que symbole.

Pour les fidèles, les portes des églises, des synagogues, des mosquées et des temples sont toujours ouvertes. Cela symbolise l’entrée en un lieu saint, un lieu de recueil, de confession, de culte et de prière. Chaque dieu invite ainsi ses partisans à le rejoindre, à le vénérer.

Dans le Nouveau Testament, Jésus évoque la porte étroite q’uil faut trouver pour entrer dans le royaume des cieux. Cette porte, c’est le Christ lui-même : « C’est moi qui suis la porte. Si c’est par moi que quelqu’un entre, il sera sauvé… Je suis venu pour qu’ils aient la vie et qu’ils l’aient en abondance. »

Temple de Fushimi-inari à Kyoto

Eglise Saint-Martin de Petit-Niort

Grande mosquée de Paris

 

On connaît tous le jugement dernier qui consiste à entrer soit au paradis, soit en enfer après la mort. Cette croyance est symbolisée par une porte ouverte sur une vie « meilleure » (le paradis) si l’on a été bon sur Terre ou une porte donnant sur la punition éternelle (l’enfer) si l’on a commis de mauvaises choses sur Terre.

Infos + : Aujourd’hui nous utilisons régulièrement des expressions intégrant le mot « porte ». Voici le sens de quelques-unes d’entre elles :

  • « Ma porte sera toujours ouverte » : cela fait référence à l’aide apportée, à l’hospitalité, au soutien.
  • « Mettre à la portée » : ici aussi on sous-entend l’aide et les moyens apportés.
  • « Claquer la porte » : au sens propre comme au figuré, cette phrase connote la colère, la violence, l’échec et la fuite.
  • « Prendre la porte » : ceci fait également référence au départ, au recul, à la peur…
  • « Entrer par la grande porte » : accéder à une situation ou un lieu de façon admirable et respectable.

Bien que certainement non exhaustifs, nous espérons que les exemples cités dans cet article vous aient éclairés sur la portée symbolique de la porte d’entrée.

Sources :
www.rosiedauve.com
www.ledifice.net
http://leveilensoi.blogspot.fr
www.ecossaisdensaintjean.org
http://sitecoles.formiris.org
www.lavienje.com

 
Partager sur :
| Par Euradif

Contactez-nous

Vous êtes un professionnel du bâtiment, un particulier ou un journaliste et vous souhaitez en savoir plus
sur l'entreprise Euradif et ses produits ?

Nous contacter