Découvrez nos conseils

Détecteur de fumée obligatoire dans les logements

A partir du 8 Mars 2015, le DAAF (Détecteur Avertisseur Autonome de Fumée) devient obligatoire au sein de tous les logements d’habitation.

Pourquoi faut-il s’équiper d’un détecteur de fumée ? Comment faire pour s’y retrouver parmi les nombreux appareils disponibles sur le marché ? A quoi devez-vous être attentif lors de votre achat? Nous détaillons dans cet article tout ce qu’il faut savoir concernant les détecteurs de fumée.

Un détecteur de fumée, pour quoi ?

En France, les incendies domestiques sont la cause de 800 décès et 10 000 victimes chaque année. 70 % des incendies mortels se déclarent la nuit. L’obligation d’équiper les foyers d’un détecteur de fumée résulte de la loi n°2010-238 du 9 Mars 2010 et vise à réduire ce terrible constat et à sauver des vies.

En effet, le détecteur de fumée a pour objectif de :

  • Détecter les fumées émises dès le départ de feu
  • Emmettre immédiatement un signal sonore suffisant pour permettre de réveiller une personne endormie

Quel détecteur de fumée choisir ?

Prévoyez 15 à 25 € en moyenne pour un DAAF. Evidemment, certains modèles sont plus esthétiques que d’autres et leur prix plus élevé.

Certains appareils commercialisés ne sont pas conformes. Alors voici ce à quoi vous devez être attentif :

  • L’appareil doit comporter le marquage CE
  • Il doit surtout respecter la norme NF EN 14604

Un appareil ne disposant pas de ces indications peut ne pas être homologué, ne pas fonctionner correctement et donc ne pas répondre aux exigences de sécurité.

 

Où installer le détecteur de fumée ?

Au moins un détecteur de fumée doit être installé dans chaque foyer. Si celui-ci est sur plusieurs niveaux, nous vous conseillons d’en installer un à chaque étage.

Placez-les au plafond, dans les couloirs à proximité des chambres ou dans les dégagements. En revanche, n’en installez pas dans la cuisine, la salle de bain ou à proximité des sources de chaleur pour éviter le dérèglement des appareils et/ou le déclenchement intempestif du signal sonore.

Qui est chargé de l’installation du détecteur de fumée ?

L’achat et l’installation incombent au propriétaire. En revanche, c’est au locataire de l’entretenir, de changer les piles, etc…

Vendredi 6 Février 2015, au travers d’un amendement à la loi Macron, un délai a été accordé : « les propriétaires ayant signé un contrat d’achat des détecteurs au plus tard au 8 Mars 2015 sont réputés satisfaire l’obligation (…) à la condition que le détecteur de fumée soit installé avant le 1er Janvier 2016 ». Ce délai concerne les bailleurs qui ont de nombreux logements à équiper.

 

Une fois le détecteur de fumée installé…

Une fois le DAAF installé, nous vous conseillons également d’en avertir votre compagnie d’assurance en leur adressant un courrier type :

« Je soussigné (Nom, Prénom de l’assuré), détenteur du contrat n°(numéro du contrat de l’assuré) atteste avoir installé un détecteur de fumée normalisé au (adresse de l’assuré) conforme à la norme NF EN 14604. »

Quelle sanction ?

Pour l’instant, aucune sanction n’a été prévue par le gouvernement pour les foyers qui ne respecteront pas cette obligation. Mais avant d’être confronté à une situation bien plus traumatisante qu’une contravention, nous vous conseillons vivement d’équiper votre logement de détecteur de fumée. Cela garantira votre tranquillité et votre sécurité.

Sources :
http://vosdroits.service-public.fr/
http://lci.tf1.fr/
http://droit-finances.commentcamarche.net/
http://www.habitatpresto.com/
http://www.lefigaro.fr/

Sources photo :
http://www.detecteur-fumee-daaf.com/
http://www.quechoisir.org/

 
Partager sur :
| Par Euradif

Contactez-nous

Vous êtes un professionnel du bâtiment, un particulier ou un journaliste et vous souhaitez en savoir plus
sur l'entreprise Euradif et ses produits ?

Nous contacter