Découvrez nos conseils

Comment faire baisser ma facture d’énergie ?

L’énergie n’est pas qu’une problématique politique et environnementale, c’est aussi une préoccupation des ménages. C’est pourquoi, l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) détermine 7 points clés pour revoir à la baisse votre facture d’énergie.
Les voici :

1. Un bâtiment compact ouvert au soleil

Un bâtiment compact se chauffera plus facilement qu’un bâtiment en L ou à plusieurs étages. L’agencement des pièces est également un paramètre à prendre en compte. En effet, il est conseillé de privilégier l’installation des pièces à vivre au Sud (ensoleillement maximum) et les chambres et pièces utilitaires au Nord. Une telle disposition nécessite moins d’énergie de chauffe.

2. Une isolation renforcée par des parois

L’isolation des murs peut se faire soit par l’extérieur soit par l’intérieur.

L’isolation par l’extérieur est plus courante pour les constructions neuves et reste privilégiée (dans la mesure du possible) en cas de rénovation, puisqu’elle facilite les travaux notamment lorsque l’habitat est occupé.

L’isolation des murs par l’intérieur quant à elle, représente un moindre coût mais implique une diminution de la surface habitable.

L’épaisseur d’isolant sous la toiture doit être égale à environ 30 cm. Pour le plancher sur cave et les murs extérieurs, l’épaisseur doit être comprise entre 15 et 20 cm.

3. Le traitement des ponts thermiques

Les ponts thermiques sont des zones de « fuite », où la barrière isolante est rompue et par lesquelles la température extérieure va se transmettre à l’intérieur par conduction thermique des parois. Généralement, les ponts thermiques se situent à la jonction des différentes parties de la construction : plancher, en périphérie des ouvertures…

4. Des fenêtres et portes performantes

Afin de vous assurer un confort optimal et une régulation de votre consommation d’énergie, il est important de choisir des portes et fenêtres qui disposent d’un coefficient thermique performant.

L’isolation des portes et fenêtres est mesurée par le coefficient thermique noté Ud pour les portes et Uw pour les fenêtres. Plus le coefficient est faible, meilleure sera l’isolation de vos menuiseries.

Une fenêtre performante dispose d’un coefficient thermique Uw inférieur ou égal à 1,4 W/m².K. Elles sont composées d’un doube vitrage. En rénovation, il est parfois nécessaire de choisir des fenêtres triple vitrage afin d’atteindre les performances recherchées.

Une porte à haute performance thermique dispose d’un coefficient Ud inférieur ou égal à 1,7 W/m².K.

Une bonne isolation de vos menuiseries est une des conditions d’obtention du crédit d’impôt.

 

5. Absence de fuites d’air

Les fuites d’air constituent un défaut d’étanchéité fréquemment rencontré au niveau des fenêtres et des passages de câbles. L’ensemble de ces fuites peut facilement représenter l’équivalent d’un trou dans votre façade et donc constituer un véritable gaspillage d’énergie.

Pour résoudre ce problème, il est conseillé d’utiliser des rubans, des manchons ou encore des bandes d’étanchéité.

6. Une ventilation double flux avec récupération de chaleur

Pour garder une atmosphère saine dans la maison en toute saison, il est important d’installer un système de ventilation. Il existe plusieurs types de ventilation : la VMC simple flux, la VMC simple flux hydroréglable et la VMC double flux avec récupération d’énergie.

Pour vous permettre de réduire votre consommation d’énergie, il est conseillé d’installer une VMC double flux avec récupération d’énergie.
Pourquoi ? La VMC simple flux fait entrer de l’air froid et rejette de l’air chaud, ce qui peut représenter un gaspillage d’énergie de 20%. En revanche, la VMC double flux, permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies sur le chauffage en transférant la chaleur de l’air sortant à l’air entrant, qui se retrouve donc préchauffé.

Les avantages de ce système de ventilation résultent dans l’économie d’énergie, mais également dans l’amélioration de la qualité de l’air et donc du confort au sein du foyer.

 

7. Un chauffage à haut rendement

Pour réaliser des économies d’énergie, il est conseillé d’investir dans un chauffage à haut rendement.

Le choix du fioul ou du gaz pour un chauffage nécessite une installation de chauffage basse température ou une chaudière à condensation.

Fiable, économique et écologique, l’utilisation des énergies renouvelables est conseillée. Par exemple, le solaire pour le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire. En ce qui concerne le bois, le label Flamme Verte a été lancé en 2000 par l’ADEME et les fabricants d’appareils domestiques afin de promouvoir l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants. Ce label est un repère pour les acheteurs, il certifie que la conception des appareils répond à une charte de qualité exigeante et qu’ils respectent l’environnement en émettant très peu de polluants.

Pour ce qui est de l’électricité, nous vous conseillons de privilégier les appareils éligibles au crédit d’impôt comme la pompe à chaleur avec un coefficient de performance supérieur à 3,3.

 

Voilà les 7 clés pour réduire sa facture d’énergie. Evidemment, cela nécessite la plupart du temps, une rénovation partielle du logement. L’objectif est d’en faire une maison énonome en énergie.

Mais baisser votre facture d’énergie au travers de ces 7 points clés n’a pas pour unique avantage de réduire vos dépenses, cela permet également de valoriser la qualité de votre habitation, d’améliorer votre confort et de préserver l’environnement.

Pour plus de renseignements, nous vous invitons à consulter les sites ci-dessous.

Sources :
www.ademe.fr
www.energivie.info
www.flammeverte.org
renovation-info-service.gouv.fr
Guide Vivre ma Maison 2014/2015

 
Partager sur :
| Par Euradif

Contactez-nous

Vous êtes un professionnel du bâtiment, un particulier ou un journaliste et vous souhaitez en savoir plus
sur l'entreprise Euradif et ses produits ?

Nous contacter